9 octobre 2017

Particularité des Pardons en Bretagne

Conférence de Bernard Rio

Salle Omnibus - 18h

 
La Bretagne est le pays des pardons. Chaque année, les Bretons se rassemblent autour des milliers de chapelles qui maillent le paysage. Ils y célèbrent des saints fondateurs de la Bretagne armoricaine, des saints légendaires dotés de pouvoirs mystérieux. Le pardon breton est une manifestation cultuelle unique en Europe qui mélange la fête religieuse et la foire profane.
Le conférencier : Bernard Rio est journaliste et écrivain spécialisé dans le patrimoine et l’environnement.  Il est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages, dont plusieurs ont été couronnés par des prix littéraires par exemple “Voyage dans l’au- delà : les Bretons et la mort” (Ouest-France, 2013), qui a été couronné par le prix histoire de l’Académie Littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire.  Bernard Rio a consacré plusieurs études aux légendaires des saints et des pardons en Bretagne. Il a ainsi publié “Le livre des saints bretons” (Ouest-France) et “Pélerins sur les chemins du Tro Breiz” (Ouest-France), “Sur les chemins des pardons et pèlerinages en Bretagne” (Le Passeur)  “le Guide du Tro Breiz” (Coop Breizh), « Pardons de Bretagne » (Le Télégramme) et « Hagiographie bretonne et Mythologie bretonne » (Le Cénacle).
A l'issue de la conférence, Bernard Rio dédicacera quelques uns de ses ouvrages.

16 octobre 2017

La crêpe est-elle une spécificité bretonne ?

Conférence de Martine Bleuzen du Pontavice

Salle Omnibus - 18 h

Le blé noir et les crêpes font partie de sa culture. Martine est bretonne et originaire du pays glazik, c'est-à-dire du pays de Quimper, en Cornouaille. Après des études à Rennes et 15 ans de restauration à la Truite de Quénécan (Sainte-Brigitte où elle vit encore aujourd’hui), elle a décidé de faire des recherches sur le blé noir (dit « sarrasin »), car aucun ouvrage n'était encore écrit sur ce sujet. Elle a rencontré toute la filière du blé noir, depuis l'agriculteur jusqu’au crêpier en passant par les minotiers, les apiculteurs, les brasseurs, etc. En 2005, son premier livre sur « La plante emblématique de Bretagne » est publié aux Editions Coop Breizh. En découlera un autre ouvrage sur les crêpes et galettes, leurs spécificités en Bretagne et leurs différences entre l'Est où l'on parle le gallo et l'Ouest où l'on parle le breton. Cette conférence fera le tour gourmand de notre région armoricaine et de tous ses savoir-faire.

A l'issue de la conférence, Martine Bleuzen du Pontavice dédicacera certains de ses ouvrages.

23 octobre 2017

Georges Perec, écrivain inventeur

Conférence de Jacques Gaudier

Salle Omnibus - 18 h

 

 Georges Perec, surtout connu pour ses prouesses d'écriture, est aussi un écrivain soucieux de ne jamais écrire deux fois le même livre, recherchant des formes nouvelles, insolites  et audacieuses.

Traduit dans de multiples langues, il est l'objet d'études autant au Japon que dans toute l'Amérique.

 

Le conférencier : Jacques Gaudier, professeur de lettres classiques en lycée et en classes préparatoires à Nantes.

 
 

13 novembre 2017

Mémoires françaises des Tirailleurs marocains

conférence de Luc Thiebaut 

Salle Omnibus - 18 h

Nombre de nos concitoyens sont issus de familles d’anciens Tirailleurs Marocains. Du Maghreb à nos villes, leurs pères ont pu passer par l’Indochine en guerre ou par l’Allemagne. Nous avons collecté de nombreux témoignages d’anciens Tirailleurs et de leurs enfants. Ils sont mis en perspective avec cette « Armée d’Afrique » que composaient ces Tirailleurs, comme les Goumiers et d’autres soldats.
Le conférencier : Luc Thiébaut est amoureux du Maghreb et ami de Maghrébins de France  depuis plus de 50 ans; passionné de “croiser nos mémoires pour construire une société moins clivée”.  
 

20 novembre 2017

Carnets de voyage : le Transsibérien

Conférence de Sarah Gallène-Gruszka

Salle Omnibus - 18 h

Le Transsibérien revêt encore une aura mythique, empreinte de représentations légendaires. Durant cinq semaines, Sarah Gallène a fait ce voyage de 10 000 km à cheval entre l’Europe et l’Asie. De Moscou à Vladivostok sur les rives de l’océan Pacifique, en passant par le célèbre lac Baïkal et d’anciens goulags soviétiques, elle vous livrera ses impressions de voyage, photographies à l’appui.
 La conférencière : Spécialisée dans le monde russo-soviétique, Sarah Gallène a une double formation d’historienne et de philologue. Elle a enseigné le russe et la littérature soviétique à Paris-Sorbonne et prépare une thèse sur les journaux intimes tenus sous Staline pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle est l’auteure d’une dizaine d’articles, de notices d’encyclopédie, et est régulièrement invitée à intervenir dans des colloques ou des séminaires universitaires. Parallèlement à ses recherches, elle a effectué plus d’une dizaine de voyages en ex-URSS.
 

27 novembre 2017

Eternelle Espagne

une famille dans la tourmente de la Guerre d'Espagne

Conférence-Lecture en musique

de Kyra Gomez

Salle Omnibus - 18h

Kyra Gomez vous racontera dans un premier temps I'histoire singulière de sa famillee qui a vécu la tragédie de la guerre d'Espagne et mettra en parallèle la petite et la grande Histoire. EIle vous lira ensuite, accompagnée d'autres lectrices et d'un guitariste, des extraits de nouvelles qu'elle a écrites en s'inspirant très librement des anecdotes racontées dans sa famille et qui sont réunies dans un recueil intitulé « Etemelle Espagne >>
La conférencière : Kyra Gomez est petite fille de républicains espagnols exilés en France en février 1939. Elle est née et a toujours vécu en France mais son enfance a été baignée par les récits et les silences de sa famille autour de la tragédie de la guerre d'Espagne. Elle est devenue française par naturalisation puis, en 2OO8, elle a pris la double nationalité franco-espagnole qui pouvait alors être restituée aux descendants de Républicains espagnols' Elle a été professeure des écoles spécialisée dans l'enfance en difficulté puis s'est frmée à l'animation d'ateliers d'écriture auprès de l'Association Elisabeth Bing à Paris. Elle a réuni dans le recueil "Eternelle Espagne" treize nouvelles en lien avec la guerre d'Espagne en s'inspirant d'anecdotes recueillies auprès de ses parents- Ces écrits ne sont pas à proprement parler-autobiographiques. On pourrait plus justement les qualifier d'autofictionnels,
A travers eux, elle espère réveiller les mémoires, rappeler ces moments tragiques en lien avec la France et qui semblent, hélas, se répéter aujourd'hui, rendre hommage à tous ces morts qui pour beaucoup n'ont même pas eu droit à une sépulture, à tous ces vivants qui portent encore en eux Ia trace de ces souffrances anciennes.
Actuellement, Kyra Gomez vit à Pénestin où elle anime des ateliers d'écriture mensuels mais aussi des stages d'écriture dans sa maison d'hôtes tout au long de l'année.

4 décembre 2017

Autour de Voyage à Tokyo de Ozu : aperçu du cinéma japonais

présentation d'Anne-Marie Bezain

Salle Omnibus - 18 h

La France découvre le cinéma japonais dans les années 50, avec les films de Kurosawa, Mizogushi, Naruse, Ozu qui suscitent aussitôt admiration et curiosité. Plus tard arriveront Imamura, Oshima et Kitano.
Au milieu d’une énorme production émergent des chefs-d’œuvre et des auteurs incontournables.
Nous nous attarderons un peu plus sur Ozu dont nous verrons, au Cinéma Rex, le splendide Voyage à Tokyo.
La conférencière : Anne-Marie Bezain a été programmatrice-animatrice cinéma à l'Espace des Arts de Chalon-sur-Saône où elle a créé et dirigé le Festival de l'Image de film, consacré aux techniciens de l'image cinématographique.

11 décembre 2017

Voyage à Tokyo

film de Ozu

Cinéma Rex - 18 h

entrée 6 €

Voyage à Tokyo

Réalisation : Yasujirô Ozu

Photographie : Yuharu Atsuta

2h16 – sorti au Japon en 1953 – sorti en France en 1978

Distribution :

Chishū Ryū : Shukishi Hirayama, le père - Chieko Higashiyama : Tomi Hirayama, la mère - Setsuko Hara : Noriko, la belle-fille

Haruko Sugimura : Shige, la fille aînée - Sō Yamamura : Koichi, le fils -  Kuniko Miyake : Fumiko, l'épouse de Koichi

Shukishi et Tomi Hirayama, un couple âgé qui vit dans un petit port du sud du pays, sont venus à Tokyo rendre visite à leurs enfants, l'un et l'autre mariés. Mais Koichi, le fils médecin, et Shige, la fille, mariée à Kurazo Kaneko, se montrent accaparés par leurs occupations et ne témoignent guère de tendresse à leurs parents. Seule Noriko, l'épouse de leur fils mort à la guerre, fait preuve de gentillesse à leur égard. Pour se débarrasser de leurs vieux parents, les enfants ingrats les envoient dans une station thermale. Se sentant indésirable, le vieux couple s'en retourne chez lui. Tomi tombe malade...

Découvert tardivement en France (en 1978), Voyage à Tokyo est le film le plus abouti, le plus emblématique d'Ozu. Narration lente et simple, plans fixes et plans-séquences cadrés au millimètre, mise en scène dépouillée, exploitant au mieux le talent de quelques acteurs fétiches. Cette histoire de famille, clinique et réaliste, révèle une critique profonde et radicale de ce Japon d'après-guerre, matérialiste et complètement américanisé, qui pervertit les obligations entre parents et enfants et interrompt les cycles naturels de la vie. (Télérama)

Un des plus grands films de l'histoire du cinéma qui a permis de faire connaître Ozu en occident.